Ce que nous recevons

Avec la correspondance, la classe s’enrichit, s’ouvre au monde et aux cultures, cette ouverture nous pousse à des travaux de recherche qui mobilisent les élèves de part et d’autre. Voici quelques exemples de cette richesse :

 

Nous découvrons d’autres cuisines

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos correspondants de Hong-Kong nous envoient une grande boite de gâteaux de Lune

les voici pendant la fête de la lune.

 

Les fêtes

 

 

 

les légendes

 

 

 

 

 

 

 

A Paris, les élèves de Paris s’inspirent des légendes chinoises

 

Karunakaran, professeur de Kathakali , nous initie à cette danse légendaire qui tient à la fois du mime et du théatre et qui raconte les histoires fabuleuses du Mahabharata.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les poupées Kachinas des indiens Hopis

 

 

 

 

 

 

 

 

Au musée Guimet, la guide nous raconte l’histoire de la grande Muraille de Chine et la vie de Bouddha.

 

Les rituels

 

 

 

 

 

« Quand quelqu’un est mort en Chine, à Hong-Kong dans la ville de nos correspondants, on brûle du faux argent, des faux vêtements, des fausses voitures et des fausses maisons pour que le mort soit bien dans sa nouvelle vie. » Marie CE1

C’est la découverte de l’histoire des peuples.

 

 

 

 

 

 

des paysages étranges

 

 

C’est la découverte d’autres langues, d’autres écritures,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d’autres monnaies

 

 

« On a 13455 (faux) SUCRES. C’est la monnaie en Equateur. Elle a le nom d’un général : le général Sucre. » Marjorie, classe de Paris

Nos correspondants de Hong-Kong nous envoient de l’argent chinois : des yuans.

 

 

 

 

 

Le long des trottoirs dans Hong-Kong, des cliquetis s’échappent des magasins et se mêlent aux bruits de la rue. Dans une boutique, un européen achète une petite calculatrice ultra-perfectionnée. Pendants que l’européen extrait de sa poche son carnet de chèques, le commerçant chinois calcule le total à payer avec un BOULIER ! Tous les ans, ont lieu des concours entre des europèens avec calculatrices et des chinois avec des bouliers :
- Qui va compter le plus vite ?
- Et bien, ce sont toujours les bouliers asiatiques qui gagnent. »

Lecture collective, extrait du journal
Le Monde

les roubles en Russie

 

 

 

« Un rouble coute un franc. Les centimes en russe, ça s’appelle les kopecks. » Mickael de Paris

« Dans les magasins, les marchands ont des bouliers pour compter les roubles et les kopecks. Avec le boulier, on peut faire des mathématiques. Les bouliers russes sont typiques, ils ont des rayures qui tiennents les anneaux en fer. »
Jonathan (Paris)

La découverte de phénomènes naturels

« La « Lagune : nom féminin, une lagune est une étendue d’eau séparée de la mer par une bande de terre. » Karim (Paris)

 

 

 

 

 

le fleuve Amazone

 

 

 

 

 

 

 

La découverte de la faune

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu’on envoie

Les commentaires sont fermés.